Leaderboard

Fr | De
Aucun choix d'articles!     Panier  
Vous êtes ici: Home 18. Octobre 2017
Recherche
Gastroplattform
Recherche avancée
Dépistage / diagnostic
Diarrhée > 4 semaines
Prévention / dépistage du cancer colorectal
Traitements
IBD (Crohn, colite)
Directives
Perfectionnement
Podcasts
Conférences Docacademy
Nouvelles
Recherche de documentation spécialisée
Congrès et sessions
Services et outils
Scores cliniques
Brochures pour les patients
Conversions et calculs
Valeurs standard en laboratoire
Liens
  Écriture: écriture augmenter écriture diminuer

Rect Top

Le portail de la gastroentérologie pour les médecins

 

DDW 2010

Résumés (IBD, Reflux, Hépatite, Cancer, Pancréas)

suite >>

 

Dépistage de la diarrhée chronique
Protocole: diagnostic de base et détaillé
suite >>

 

Thérapie IBD

Recommandations pour le traitement de la maladie de Crohn et des colites
suite >>

 

Services / outils
Scores cliniques, cours de perfectionnement, conversion / calculs
suite >>


 
Nouvelles

La perte de poids réduit les reflux gastriques
Un BMI élevé est un facteur de risque pour les brulures d’estomac et autres symptômes des reflux gastriques. L’effet de la perte de poids sur les troubles liés aux reflux gastriques a été analysé dans le cadre d’une large étude effectuée sur la population norvégienne.
Am J Gastroenterol 2013;108:376–382 , Ness-Jensen E et al.

Saignement gastro-intestinal supérieur: indication généreuse versus restrictive pour les transfusions sanguines
Dans le passé, les transfusions étaient indiquées de manière généreuse lors de saignements gastro-intestinaux supérieurs. La limite critique se situait à un taux d’Hb de 10 g/dl. Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine a pour la première fois comparé cette stratégie généreuse avec une stratégie plus restrictive n’indiquant une transfusion que lorsque le taux d’Hb était inférieur à 7 g/dl.
N Engl J Med 2013;368:11-21 , Villanueva C et al.

MICI: réduction du risque du cancer de l’intestin grâce à de meilleurs traitements
Les patients d’une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) voient augmenter au fil de leur maladie le risque de développer un cancer de l’intestin. C’est pourquoi ils doivent effectuer régulièrement une coloscopie pour dépister précocement un cancer de l’intestin. Selon une étude danoise de registre publiée dans le journal Gastroenterology, le risque du cancer de l’intestin chez les patients d’une MICI semble être plus faible que prévu.
Gastroenterology 2012;143-375-381 , Jess T et al.

suite »

Rect Bottom
Adserver Footer
 

Sky right 1